L’augmentation des fesses : quels risques ?

By | décembre 12, 2019

augmentation des fessesLes cabinets de chirurgie esthétique dont le but est de rendre le cul plus grand sont devenus très populaires au cours des dernières années, grâce à des personnes comme Kim Kardashian et Jennifer Lopez dont les grosses fesses les ont rendus encore plus populaires.

Le choix de la technique à utiliser est la première étape qui doit être prise en considération lorsque l’on cherche à subir une chirurgie d’augmentation fessière. Cependant, le patient doit aussi être conscient des risques et des complications qui accompagnent l’augmentation.

Complications de l’augmentation des fesses

L’inflammation est la réponse normale de l’organisme à une infection, une blessure ou tout ce qu’il perçoit comme étant une cause de dommage. La chirurgie consiste à introduire une blessure contrôlée dans les tissus afin que les patients qui subissent une intervention chirurgicale, quelle qu’elle soit, présentent des signes d’inflammation après l’opération. Ces signes comprennent des ecchymoses, de l’enflure et de la douleur sur la zone traitée.

Un autre risque courant de chirurgie est le saignement. Les saignements peuvent parfois être excessifs selon le type d’intervention chirurgicale pratiquée. Des saignements excessifs peuvent entraîner des douleurs et un gonflement extrêmes. S’il persiste longtemps, le patient peut devoir être hospitalisé pour contrôler le saignement, se débarrasser de l’excès de sang qui s’est accumulé dans la région et prévenir la formation de caillots de sang.

Même sans saignement excessif, des caillots sanguins et des thromboembolies sont également possibles. C’est particulièrement vrai si le patient est frappé d’incapacité pendant quelques jours. La thromboembolie est l’obstruction d’un vaisseau sanguin par un caillot qui s’est formé et qui se détache d’ailleurs. Un caillot qui se loge dans les vaisseaux sanguins des poumons, du cœur ou du cerveau peut avoir de graves conséquences. Pour éviter cela, il est conseillé aux patients de marcher quelques minutes par jour pendant qu’ils se remettent de la chirurgie.

L’une des principales préoccupations liées à l’obtention d’implants fessiers est le risque d’infection, car l’incision des implants se fait dans la fente fessière près de l’anus. L’incision peut être pratiquée ailleurs, mais le problème serait des cicatrices plus visibles. En cas d’infection, l’implant peut devoir être retiré jusqu’à ce que l’infection disparaisse. Une fois cela fait, l’ancien implant sera remplacé par un nouvel implant. Le chirurgien doit fournir au patient des instructions sur la façon de garder l’incision propre et exempte d’infection.

Les complications souvent associées à l’augmentation à l’aide d’implants comprennent la migration, l’extrusion et la rupture des implants. La contracture capsulaire est également assez fréquente. Il s’agit du resserrement du tissu cicatriciel qui entoure l’implant et qui provoque une sensation de dureté au niveau des fesses. Dans ce cas, le tissu cicatriciel devra être « décapé ». Si l’implant durci migre ou extrude, il devra être retiré et fixé chirurgicalement. La greffe de graisse ne produit pas ces complications car le patient utilise ses propres tissus et le risque de rejet est très faible.

Il y a aussi des complications qui résultent du transfert de graisse. Il s’agit notamment d’embolie graisseuse, de nécrose graisseuse, de sérome et d’hématome. L’embolie graisseuse, comme son nom l’indique, est semblable à la thromboembolie. Dans ce cas, la graisse obstrue le vaisseau sanguin au lieu d’un caillot de sang. Cela se produit lorsque de la graisse est accidentellement injectée dans la circulation sanguine. La nécrose graisseuse, par contre, est synonyme de mort des tissus graisseux. Enfin, le sérome se rapporte à l’accumulation de liquide dans les zones où la graisse a été prélevée alors que l’hématome est une accumulation de sang dans les tissus.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *